Le travail en remote, un nouveau mode de travail !

165

Depuis la pandémie de Covid-19, on voit de plus en plus le concept de télétravail qui permet aux télétravailleurs de travailler chez eux pour une entreprise pour un ou deux jours par semaine à cause du confinement. Bien que le télétravail s’impose dans le marché de l’emploi, on remarque l’apparition d’un nouveau mode de travail, plus rare : le travail en remote. Mais de quoi s’agit-il ? Définitions, conditions, avantages et inconvénients, cet article éclaircira votre idée sur ce concept.

1.   Travail en remote : en quoi consiste cette nouvelle manière de travailler ?

Le travail en remote est un mode de travail comme le télétravail ou encore tout simplement comme le présentiel dans une entreprise. Cette nouvelle pratique accorde au salarié une grande liberté car celui-ci exerce totalement son travail à distance. Remote provient de l’anglais et signifie « isolé » ce qui s’accorde parfaitement avec le confinement. Le remote est donc un collaborateur libre ayant un poste de travail à distance peu importe son lieu ou l’instant qu’il est.

  • Où travaille le remote worker ?

Un de ces nouveaux modes de travail qui offre la flexibilité des espaces c’est-à-dire que le remote worker, nom donné au salarié pratiquant le remote, a le droit d’exercer son son remote work là où il le souhaite et donc ses lieux de travail peuvent être différents du bureau de l’entreprise. Il n’a pas besoin de locaux spécifiques pour travailler. Il réorganise donc son nouveau lieu d’emploi et a donc son bureau individuel. Il peut travaiaubergeller à domicile ou dans des espaces de coworking conçus pour travailler. En bref, il réalise ses tâches dans des espaces de concentration et espace de travail personnel qui lui font office de bureau et qui ont beaucoup d’importance pour se motiver à accomplir ses devoirs.

Le « full » remote est le travail qui s’exerce 100% à distance. Il ne travaille donc pas avec d’autres travailleurs au bureau mais tous les travailleurs avec qu’il fait équipe travaille en ligne avec lui. La plupart du temps le salarié assiste à des visioconférences pour les réunions mais il se peut que parfois une présence physique dans l’entreprise soit requise même dans ce monde digital.

Le travail en remote est donc différent du télétravail car il n’y a pas de lieu de meeting. Tout se fait à distance.

Durant cette crise le full remote a aidé beaucoup d’employés.

  • Quand travaille le remote worker ?

Le remote worker se permet de travailler quand il veut, à condition que celui-ci exerce correctement, c’est-à-dire dans les échéances demandées, la charge de travail qui lui a été confiée par l’entreprise. Il a un quota d’heures de travail à respecter par semaine. Tout comme l’histoire des locaux, les employés en full remote n’ont pas d’heures exactes et précise. Tant qu’il respecte le temps de travail demandé. Il a donc une organisation flexible dans son travail à distance. Il doit donc gérer son temps et travailler avec les collaborateurs de son équipe et s’il est dans le département de management, il doit savoir gérer tout cela avec les managers à partir de son écran. On remarque cependant, que la productivité des employés travaillant en remote, est moins élevé que les employés travaillant au bureau. C’est une étude d’une année en crise qui l’a démontré. Gérer son temps devient difficile lorsqu’on fait du remote working, car le management demande de la communication et un contact social.

2.   Quelles sont les différentes conditions mise en place pour travailler en remote ?

On peut à nouveau différencier le télétravail du travail en remote car celui-ci ne possède pas de cadre juridique spécifique. On peut noter plusieurs conditions de travail :

  • Il faut, avant tout, qu’un accord d’entreprise soit accompli, en d’autres termes, il faut que l’employeur accepte que son employé travaille en remote devenant ainsi un remote worker. En général, on évite de donner son accord la première année car l’employeur teste son employé. Mais en France, depuis le confinement, une étude a montré que pour raison sanitaire, il est plus judicieux de laisser faire du remote work même si ce dernier n’a pas l’expérience nécessaire.travail en remote
  • Il se peut qu’un employé demande un avenant au contrat de travail classique en souhaitant faire du remote, l’employeur se doit alors d’écrire les nouvelles conditions et les tâches du travail en distanciel dans ce contrat de travail. Il est important à savoir que les remote workers possèdent les mêmes droits que les autres employés de l’entreprise qui sont en présentiels (congés payés, congés de maternité/paternité, …) et la situation sanitaire les ont encore plus aidés que d’habitude.
  • Il est impératif d’avoir du matériels digitales (ordinateur, smartphone, …) qui permettent au remote worker de réaliser son travail à distance ainsi qu’une bonne connexion internet. Il peut aller au télécentre pour se procurer de ces besoins.
  • Il est nécessaire de s’équiper d’outils de communication et d’outils collaboratifs que l’entreprise a mis en place pour pouvoir garder contact avec les collaborateurs ou managers, l’entreprise pour les tâches et réunions ou encore même en cas de problèmes.

Durant cette année de pandémie, le contact social a beaucoup diminué, ce qui a amené certains à faire des crises de panique surtout ces personnes qui ont de l’expérience dans le travail au bureau. La productivité de ces gens a énormément baissé en seulement l’espace d’une année. Le besoin du social dans des locaux de travail devient donc trop important.

3.   Quelles sont les avantages du travail en remote ?

Ce nouveau système de travail en remote, qui est flexible au niveau du temps, a beaucoup d’avantages, a démontré une étude, que ce soit pour les salariés ou les employeurs. Les grandes entreprises y voient beaucoup de profits.

Les avantages du remote pour les salariés

Voici les avantages pour les salariés représentant le mieux la flexibilité de ce nouveau mode de travail :

  • Le salarié gère ses plages horaires de travail comme il le souhaite. Il peut exercer son activité autrement. Ce qui importe dans son organisation est qu’il réalise la tâche confiée par son employeur.
  • Il choisit son lieu de travail, ce qui lui permet d’éviter toute sorte de perte de temps pour faire les trajets de domicile au bureau. Il peut alors exécuter sa mission à domicile ou alors dans un espace de coworking avec l’obligation d’avoir une bonne connexion internet. Il a donc la chance de ne pas avoir de bureaux partagés.
  • Les remote workers sont plus productifs car ils ne sont pas dérangés par les bruits des open-spaces et ils peuvent alors travailler dans le calme. Ils accomplissent efficacement leurs tâches.remote avantage inconvénients (2)
  • Le remote apporte du bien-être au salarié car celui-ci a l’occasion de se reposer dans son nouvel environnement de travail quand il le souhaite. Il a donc une meilleure santé et sécurité.

Les avantages du remote pour les entreprises

Mais les entreprises qui permettent le travail en remote profitent aussi de ces avantages :

  • Cette nouvelle conception permet aux entreprises d’engager toutes sortes de talent peu importe les distances géographiques.
  • Les entreprises dépensent moins d’argent derrière les fournitures comme les bureaux d’entreprises ou les salles de réunion ou encore les locaux d’entreprises.

4.   Quelles sont les inconvénients du travail en remote ?

Il est cependant important de connaître les inconvénients du remote car il nécessite d’une certaine discipline. Pour certains, cette approche n’apporte que du bien-être et de la productivité mais pour d’autres, il peut paraitre insupportable. On peut voir ci-dessous les différents inconvénients du remote pour les salariés et les entreprises.

Les inconvénients du remote pour les salariés

  • Les interactions sociales diminuent en premier et il devient donc impossible de profiter de ses petites pauses cafés/déjeuners au travail de manière physique avec les collègues ou encore de profiter de l’environnement dynamique ou d’un cadre de travail agréable et collaboratif ou tout simplement de la vie de bureau. Il faut faire attention à ne pas sombrer à un isolement social.
  • La gestion de projet devient compliquée car cela doit se faire par visioconférence.
  • Le travail collaboratif avec d’autres entreprises, qui peut être une activité professionnelle, devient plus difficile à pratiquer.
  • Pour pouvoir avancer dans sa tâche en remote, l’auto-discipline est plus que nécessaire car étant donné qu’il n’y a pas d’heure ou de bureau fixe pour travailler, il peut être difficile de favoriser le job et donc de procrastiner.
  • Il faut savoir garder un meilleur équilibre en premier lieu entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle c’est-à-dire que le remote worker a droit à la déconnexion du travail pour privilégier sa vie personnelle après avoir accompli les bienfaits du travail et ne doit donc pas être disponible toute la journée pour être exploité sans limite.

Les inconvénients du remote pour les entreprises

  • Pour les entreprises, le premier plus grand inconvénient est le fait qu’il est plus compliqué de créer des liens en distanciel avec le remote worker et donc il est aussi plus difficile de lui apprendre le code du travail et la culture d’entreprise. Pour avoir une meilleure dynamique avec les remote workers, il serait plus intéressant d’organiser des évènements pour que les différentes équipes d’une entreprise se rencontrent physiquement.

Il y a toujours des nouvelles conceptions et le travail en remote y fait partie. Ce télétravail permanent demande beaucoup de conditions pour l’exercer mais celui-ci contient plein d’avantages et quelques inconvénients selon les personnes et les entreprises le pratiquant.

Comments are closed.